carence affective

Souffrez vous de carence affective dans votre relation amoureuse ?

La carence affective dans nos relations amoureuses

La carence affective dans nos relations amoureuses tient une place particulière. C’est une blessure profonde. Un « schéma », élaboré très tôt (parfois même avant l’apparition du langage), qui ne se cristallise pas autour de pensées structurées. La carence affective est ressentie comme une lacune et procure une sensation de vide.

Vous souffrez de carence affective si vous avez l’impression :

  • d’être destiné à rester toujours seul,
  • à ne jamais parvenir à être entendu ou compris,
  • à un sentiment de solitude, d’absence….

L’enfant carencé affectif :

Contrairement à l’abandon, les parents sont là, présents physiquement, mais l’enfant a ressenti un ou des manques :

  • Le manque de « maternage », d’affection, de démonstrations physiques d’amour, de soins, d’attention, d’apaisement.
  • Le manque d’empathie : l’enfant ne s’est pas senti compris, entendu, écouté, on ne faisait pas suffisamment attention à lui, il a été « négligé », ses besoins n’ont pas perçus.
  • Le manque de protection, de guidance, d’orientation, l’enfant ne peut compter sur rien de solide

Un seul de ces manques peut suffire à procurer à l’enfant un sentiment de solitude mais parfois, ils se combinent. Ce ou ces manques vont conduire à un sentiment d’insuffisance qui se maintiendra malheureusement à l’âge adulte. Dans ce schéma, quelque chose est absent, que l’enfant n’a jamais pu connaître. Pourtant, une fois adultes, ces personnes peinent souvent à reconnaître qu’elles ont connu un manque dans leur enfance. Pour elles, leur enfance était « normale ». Ce qui fait que le schéma de carence affective leur est difficile à déceler.

Le gouffre affectif

Ces personnes vivent alors très souvent des déceptions chroniques, constamment répétées, dans leur vie amoureuse. Malgré toutes les preuves d’affection de leur partenaire, leur sentiment d’insuffisance persiste, peu importe ce qui est « reçu », ce n’est jamais assez. J’appelle ce schéma  » Le gouffre affectif. » Elles vivent une situation de manque qui reproduit le scénario incessant de l’enfance.

Dans votre vie amoureuse adulte, la carence affective va vous faire agir de 2 manières totalement opposés :

– 1/ La capitulation

Ceux qui « capitulent » vont compenser au manque en donnant beaucoup d’attention et d’amour. Ce sont des personnes qui développent beaucoup d’efforts pour s’occuper des autres mais qui ont le sentiment que personne ne s’occupe de leur bien-être affectif. Ce sont des personnes qui s’adaptent (ou se sur adaptent) dans le désir de l’autre mais qui n’écoutent pas leurs propres besoins et – de plus – sont incapables de les exprimer à leur partenaire. Elles vont alors souvent être attirées par des partenaires indisponibles (physiquement ou émotionnellement), froids ou distants, dans une reproduction du scénario de l’enfance bien connu. Elles s’attendent à ce que leur partenaire lise dans leurs pensées et comble leur besoin comme par magie. Malheureusement, personne ne peut le faire et elles se retrouvent alors dans une grande frustration qui mène à de la colère ou au repli sur soi et à l’enfermement. Elle se taisent : C’est le silence qui fait loi.

– 2/ La contre-attaque

Ceux qui  » contre attaquent » vont réagir par l’hyper-exigence et la revendication excessive. Leur moyen de compenser leur carence affective est de devenir désagréables, hostiles, exigeantes. Elle vivent dans un schéma narcissique. Elles se comportent comme si tout leur était dû, réclamant et recevant beaucoup de leur partenaire. Mais…… chez elles aussi ce n’est jamais suffisant pour combler leur vide affectif et ces personnes continuent à ressentir une immense frustration. En réalité, l’explication est qu’elles sont frustrées de ne pouvoir recevoir une affection authentique, qu’elles n’ont jamais pu expérimenter dans leur enfance mais qu’elles poursuivent pourtant. Dans leur enfance, ces personnes ont pu bénéficier de compensations souvent matérielles qui, sans combler leur carence affective, leur ont apporté un semblant d’équilibre. Elles reproduisent ainsi ce qu’elles ont connu enfant, en étant incapables de vivre des relations profondes et authentiques, ne sachant finalement même pas à quoi cela peut bien ressembler. C’est la colère et l’excessive revendication qui font alors loi.

Une fois que vous avez identifié votre schéma, ils peut être traité de manière à pouvoir s’ouvrir à des relations authentiques et fonctionnelles. C’est un travail sur soi qui demande du temps et des efforts pour le contre-carrer car il est profondément inscrit. A noter : ceux qui sont dans la contre-attaque ont plus de difficultés que d’autres à se déparer de leur armure.

Lorsque nous observons chez nous des schémas répétitifs, il peut s’agir de scénarios de vie, de schémas inscrits en profondeur, qui agissent tels des programmes automatiques. Les identifier est un premier pas vers un changement. Et vers la possibilité de vivre enfin autre chose. Et je peux vous aider !