« Personne ne tombe amoureux s’il est, même partiellement, satisfait de ce qu’il a et de ce qu’il est. » F.ALBERONI

Pour tomber amoureux, contrairement à ce que l’on pourrait croire, le bonheur et l’autosatisfaction ne sont pas le meilleur terrain de l’amour…

Tomber amoureux ne dépend pas de la confiance ou de la plénitude; ni même de son désir de tomber amoureux.

L’amour naît d’une surcharge dépressive qui se caractérise par l’impossibilité de trouver dans l’existence quotidienne quelque chose qui vaille la peine.

Le “symptôme” de la prédisposition à l’amour n’est pas le désir conscient de tomber amoureux, ni le désir intense d’enrichir l’existence, mais le sentiment profond de ne pas exister, de n’avoir aucune valeur.

F. Alberoni

© illustration Le Baiser – Klimt

Laisser un commentaire