Agnès Love coach

Couple : Il veut faire un break !

Il elle veut faire un break ! Voici un sujet délicat. Car faire un break dans son couple est une décision sensible qu’il ne faut pas prendre à la légère et encore moins sur un coup de tête. Car dans certaines situations, (très souvent) un break peut détruire le couple plutôt que le renforcer. Je ne compte plus le nombre de coachings où le break était en fait une demande d’une.e peureux.se qui n’ose pas rompre et profite du break pour aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. Faisons le point ensemble et je vais vous livrer le mode d’emploi d’un bon break et mes conseils qui vont avec.

Pour commencer, c’est quoi finalement un break ?

Faire un break lorsque l’on est en couple : c’est une pause (voulue ou non voulue) pour se ressourcer et faire le point sur notre vie amoureuse. Faire un break (ou faire une pause donc) dans un couple est une option qui peut vous venir à l’esprit ou qui peut venir à l’esprit de votre partenaire lorsque votre couple est en train de traverser une crise. Cette crise peut avoir plusieurs raisons : 

– une infidélité,

-un changement d’habitude (un nouveau travail par exemple),

-la perte d’un proche (qui peut provoquer une chute émotionnelle),

ou encore :

-un problème lié directement à ce qui forge un couple. Ce qui forge un couple, rappelons-le c’est la connexion qu’il y a entre vous, la confiance que vous vous portez, la liberté de pouvoir rester et Etre qui vous êtes ainsi que l’attirance et l’admiration que vous éprouvez l’un pour l’autre. Lorsqu’il y a un problème dans un ou plusieurs de ces « piliers » tout comme dans les autres formes de crise que j’ai mentionné juste au-dessus, il peut en résulter une période de doute dans le couple, amenant parfois à vouloir faire un break pour prendre le temps de réfléchir sur la situation.

Pour autant, est-ce vraiment une bonne idée de faire un break dans ce genre de situation ? La réponse est qu’un break a malheureusement souvent – au contraire – beaucoup plus tendance à accélérer la fin d’un couple plutôt qu’à le sauver. Évidemment et heureusement il y a des cas particuliers où au contraire, il sauve le couple mais, avant de vous en parler, voici les cas (plus nombreux) où un break peut détruire un couple.

Dans quel cas un break peut-il détruire le couple ?

Lorsqu’on me demande “dois-je faire un break ou non ?” Ma réponse est systématiquement : «Tout dépend de la raison de ce break ».

Un break peut amener à détruire le couple dans les cas suivants :

  • Vous ne vous sentez pas bien dans votre couple.
  • Vous sentez un manque de connexion entre vous.
  • Vous sentez un manque de confiance entre vous.
  • Vous sentez qu’il y a un manque d’attirance entre vous.
  • Vous ne supportez plus le comportement de votre partenaire.
  • Vous n’avez pas respecté les engagements* que vous vous êtes fixés ensemble.
  • Votre partenaire n’a pas respecté les engagements que vous vous êtes fixés ensemble. (RAPPEL : Les engagements, ce sont les règles (le serment, les promesses) de votre couple. Par exemple : avez vous décidé ensemble d’une relation libre ? relation fidèle ? Quels sont les Interdits à ne jamais dépasser ? … etc

Si vous êtes dans une des situations citées ci-dessus, je vous recommande vivement de ne PAS mettre en place de break entre vous deux, mais d’instaurer au contraire une discussion qui va vous aider à trouver une solution ensemble pour surmonter le conflit TOUS LES DEUX. (Un coaching de couple ou thérapie de couple peut vous aider dans ce cas car il vous permettra de faire le point avec une personne extérieure et professionnelle et tenter ensemble de trouver un terrain d’entente). Car si vous êtes dans l’une des situations mentionné ci dessus et que vous démarrez malgré tout un break, il y a de très grandes “chances” pour que ce break aboutisse à une rupture en douceur. C’est ce qui arrive dans la majorité des cas de break mal géré que je vois au travers de mes coachings.

Mais alors, mieux vaut se séparer ou faire un break ?

Oui, la question arrive forcément naturellement à ce stade quant à savoir s’il ne vaut pas mieux plutôt mettre un terme définitif à cette relation de suite si aucune discussion n’est possible, étant donné que la majorité des breaks finissent en séparation. Ma réponse est claire : Si votre cas fait partie des situations ou un break pourrait provoquer une rupture, il vaut mieux (à mon sens), éviter d’en souffrir plus longtemps et mettre un terme à cette relation. Pourquoi ? Car reconstruire un couple qui ne veut plus ou ne peut pas fonctionner ensemble relève de l’impossible, un break ne ferait alors que retarder l’inévitable. Par contre, si vous ne vous retrouvez pas dans les situations que j’ai décrites au-dessus, c’est que votre cas est peut-être lié à votre psychologie ou à la psychologie de votre couple. Mettre en place un « break déguisé » est alors une option envisageable.

C’est quoi un « break déguisé » ?

Avant tout, c’est quoi un «break déguisé » ? C’est quand on ressent uniquement le besoin de recharger ses batteries en étant seul avec soi-même. Il n’y a pas de réel conflit dans le couple. Juste un besoin de se ressourcer. Votre partenaire vous demande alors un « break  » : mais c’est un « break déguisé » car il reviendra sans aucun doute lorsqu’il aura rechargé ses batteries. Cette sorte de « break » est très couramment demandée par les personnes à tendance introverties. Ici, et contrairement à ce que le ou la partenaire pourrait penser, il n’y a pas de problème dans le couple. Tout n’est qu’une question de tempérament, de psychologie. Contrairement à l’extraverti qui se ressource en présence de groupes d’amis ou d’inconnus, l’introverti se ressource dans la solitude ou avec quelques amis proches. Assez régulièrement, l’introverti ressent donc le besoin d’être seul pour souffler. Lorsqu’il est en couple, l’introverti va alors parfois ressentir une sensation “de trop”, et aura donc besoin de passer plusieurs heures voir plusieurs jours en fonction de chacun en étant seul avec lui-même pour pouvoir reprendre une vie sociale normale. Dans ce genre de cas, il est donc essentiel de mettre en place un faux break constructif, c’est-à-dire une simple pause sociale et non-conjugale.Pour ça, il est essentiel d’en parler à l’autre en expliquant simplement la situation et que ça n’a absolument rien à voir avec lui ou elle, mais que c’est simplement votre manière de fonctionner.

Le « break » demandé par les personnalités évitantes en couple avec un anxieux

Ce break peut être mal interprété s’il est mal compris. Explications : Il existe en psychologie 3 types d’attachements qui vont régir notre façon de nous comporter en couple : Il y a le type d’attachement “anxieux, “confiant” et “évitant”.
Chacun de ces types d’attachement a une tendance que vous pouvez facilement deviner rien qu’en lisant leur nom respectif. Le problème ici, c’est lorsqu’une personne à tendance anxieuse va vivre une relation amoureuse avec une personne à tendance évitant, la personne évitante va voir le comportement de la personne anxieuse comme “étouffant” et va donc régulièrement vouloir souffler, voir mettre en place un break. Si vous faites partie des personnes à tendance anxieuse, vous ne devez donc pas voir le break comme un signe annonciateur de rupture direct, mais plutôt comme une mauvaise communication entre vous (vous n’avez pas communiqué vos besoins). Une discussion est alors nécessaire et, bien souvent, un coaching de couple doit être envisagé, car les personnes à tendance évitante n’ont malheureusement pas la réputation de tenir une relation très longtemps, à moins qu’elles prennent conscience de leur problème et travaillent dessus de leur côté.

Comment réagir si votre partenaire veut faire un break ?

Si votre partenaire veut faire un break pour réfléchir, il va falloir que vous examiniez rapidement la situation en analysant les raisons qui ont poussé votre partenaire à demander ce break. Pour cela, vérifiez si ces raisons font partie de la liste des raisons (lire plus haut) qui peuvent détruire un couple. Si les raisons font partie de cette liste, je vous conseille de lui en parler et d’essayer de mettre en place une discussion visant à sauver votre couple plutôt que d’accepter ce break.

Si votre partenaire ne souhaite pas discuter ou vous impose ce break :
1/ pour que VOUS travailliez sur vous (en gros, il vous rejette un peu tous les torts)
ou :
2/ il est déjà entré dans sa phase de pause sans explications (il vous a dans ce cas peut-être juste dit « je ne sais plus ou j’en suis, je doute de notre couple »), préparez vous alors à l’éventualité d’une rupture dans les jours ou semaines à venir car il a sans doute (à 95%) déjà programmé la rupture sans vous le dire (il n’ose pas ou n’assume pas, il fuit).

Si, par contre, les raisons de vous demander ce break font plutôt partie de son type d’attachement évitant (il se sent donc étouffé), vous n’avez pas grande inquiétude à avoir. L’idéal dans ce cas est que vous acceptiez son choix en lui parlant ensuite une fois que le break sera passé pour adapter votre relation à vos psychologies, besoins, respectifs.

Gérer un break de A à Z

Que faire pendant un break ?

Tout dépend du type de break.
Si c’est un « faux break » (lire au dessus ce qu’est un faux break), vous n’avez rien d’autre à faire que de vous ressourcer comme je l’ai mentionné plus haut.

Si c’est un break “classique” Voici la marche à suivre :

Etape n°1 : L’annonce du break

L’annonce de la pause doit se faire dans la mesure du possible en étant en présence de votre partenaire et non par sms ou autre, le but étant de pouvoir discuter ensuite avec votre partenaire pour éviter de le laisser dans le doute et les questionnements.Par exemple dites (ou écrivez) lui : « Je ressens depuis plusieurs jours maintenant le besoin de prendre du recul et d’être seul(e) avec moi-même. J’aimerais prendre mes distances quelque temps. Je sais que ça peut te paraître un peu soudain et que tu as peut-être des questions par rapport à mon envie, n’hésite pas en tout cas à m’en parler maintenant.” Une fois que ce sera fait, passez à l’étape n°2.

Etape n°2 : Les choses à faire et à ne pas faire pendant le break

Bien que vous, soyez tous les deux en pause (break), vous êtes toujours en couple. Cela veut dire que vous devez continuer à respecter vos engagements et à ne pas laisser votre partenaire sans réponse s’il vous écrit. Autorisez vous 1h maximum par jour pour discuter avec lui. Pendant tout le reste du temps, prenez en considération les motivations derrière votre envie de faire un break. Questionnez ces motivations et prenez le temps d’y répondre. C’est le moment de faire un gros check-up, un gros bilan de votre vie, ne profitez pas de votre temps libre pour vous distraire, mais au contraire pour vous ressourcer. Étant donné que ces étapes concernent un break “classique”, vous allez devoir donc aussi reconsidérer cette relation c’est à dire peser le pour et le contre et demandez vous si vous préférez continuer cette relation ou plutôt y mettre un terme.Une fois que vous serez au clair et décidé, vous pourrez recontacter pour de bon votre partenaire.

Etape n°3 : La reprise de contact pour donner le verdict : comment et quand ?

Cette reprise de contact donc doit se faire uniquement quand vous serez au clair avec vous même, que vous aurez répondu à toutes vos interrogations, à tous vos doutes. Ne faites pas patienter votre partenaire trop longtemps non plus : annoncez-lui ce que vous décidez de continuer ou non dans les 15 jours maximum, un mois grand maximum. Ça peut vous paraître court, mais généralement, en étant seul avec soi-même, on arrive à trouver une réponse au cours des 8 premiers jours du break. Annoncez donc à votre partenaire que vous souhaitez mettre un terme à ce break et que vous souhaitez discuter avec lui (par téléphone ou en présentiel selon ce que vous préférez). Ensuite, faites lui part de votre décision : que vous ayez décider de continuer ou de rompre, faites votre maximum pour répondre à toutes les questions de votre partenaire. Si vous avez choisi la rupture, essayez du mieux que vous pouvez ne pas laisser votre partenaire dans une phase d’incompréhension trop longtemps car le besoin de comprendre est une des choses les plus importantes pour un partenaire après une rupture.

Le break sous le même toit

Lorsque vous vivez ensemble et qu’une pause en étant totalement isolé de votre partenaire n’est pas possible, passez le plus de temps possible ailleurs : Mangez si possible à l’extérieur, passez du temps dans un café ou un parc lorsque vous ne travaillez pas, allez chez vos amis ou votre famille et rentrez uniquement pour dormir le soir ou lorsque vous ne pouvez pas faire autrement. Ce n’est pas à l’autre de partir, c’est celui qui a demandé le break qui doit s’éloigner de la maison (sauf si la maison lui appartient ou que vous avez des enfants en commun : dans ce cas organisez vous en douceur ensemble).

Conclusion

Pour résumer, un break est une solution répandue mais souvent utilisé n’importe comment. Alors cette pause sauve rarement un couple malheureusement. Je vous recommande dans l’idéal de communiquer le plus possible avec votre partenaire avant de mettre en place quoi que ce soit qui s’apparente à un break. N’oubliez jamais qu’un couple qui dure n’est pas un couple sans conflits mais un couple qui surmonte les conflits ! Et un break ne surmonte pas du tout les conflits mais bine souvent au contraire les aggrave…

Si jamais la rupture finit par arriver malgré ce break ou à cause de ce break, ou encore que ce break est trop douloureux à vivre pour vous, je vous conseille de m’appeler pour que je puisse vous écouter et vous conseiller selon votre situation unique.

close

Inscrivez-vous à ma newsletter

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque semaine de nouveaux articles.