Mais comment on fait pour « bien » aimer ?

« La certitude d’avoir été, un jour, une fois, aimé – et c’est l’envol définitif du cœur dans la lumière. »

Christian Bobin

Certains d’entre nous n’ont pas leur dose d’amour, certains ne reçoivent pas ce minimum vital et quotidien de signes fraternels de la part de leurs semblables. Il y a plein d’humains mal aimés : ceux qu’on oublie, qu’on néglige, qu’on ignore ; ceux qu’on ne comprend pas, qu’on n’écoute pas ; ceux qu’on maltraite, qu’on rejette…

Chaque rencontre avec un humain, surtout avec ces humains-là, peut être un acte d’amour. Et un acte d’amour, même sous sa forme la plus légère, sous la forme d’une attention sincère prêtée un instant à autrui, c’est une journée, ou une vie, de sauvée. 

Relevons la tête de nos écrans, dans les lieux publics, regardons nos semblables, regardons celles et ceux qui ont l’air tristes, et sourions, vite fait, sans insister. 

Peut-être que nous leur sauvons la vie, et sûrement, au moins, leur journée…

inspiré du blog de Christophe André ´ psychiatre

3 réflexions sur “Mais comment on fait pour « bien » aimer ?”

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :