Léa Seydoux dans James Bond

« Je ne tombe amoureuse que de bad boys ! » Mais la relation ne dure jamais…

« Je ne tombe amoureuse que de bad boys ! «  me confie Julie 39 ans, désespérée

Je la rassure un peu en lui demandant si elle connait une fille qui n’a jamais succombé au charme de ces garçons au pouvoir de séduction naturel et qui souvent nous résistent ?

Et vous qui me lisez, pourquoi tout tenter pour que ce « mauvais garçon » vous remarque alors que vous savez qu’il vous fera sans doute souffrir ? Faisons le point sur toutes ces questions :

On peut aisément lire sur son front en lettres lumineuses : « Attention briseur de coeur » ! Mais pour notre grand malheur, le bad boy est proportionnellement aussi peu fiable qu’il est doté d’un pouvoir d’attraction sidérant…. Pourquoi perdons nous toute notre lucidité ? Pourquoi ne pas nous raisonner et nous tourner plutôt vers ce gentil garçon là-bas, qui nous sourit timidement ?

Redéfinissons d’abord ce qu’est un bad boy. Non ce n’est pas le rebelle ou le voyou, c’est celui qui ne nous aime pas, le bourreau des coeurs. On ne le reconnaît pas forcément au premier abord. On ne voit pas forcément son côté bad boy dès le début, ou si, mais on se dit qu’il ne le sera pas avec nous. En réalité, ce sont les sentiments que l’on va éprouver au fur et à mesure de la relation qui vont nous mettre sur la voie. (Cela vaut également pour les hommes qui tombent ou croient tomber amoureux de mauvaises filles.)

En réalité, ce qui nous attire, c’est la résistance (qu’on confond avec la virilité)

On confond résistance et virilité. Julie me confie : « J’ai toujours été comme cela. Je me souviens quand j’étais petite, quand je regardais « Candy », celui qui me plaisait c’était Albert, avec son regard ténébreux qui prenait la fuite dès que les choses devenaient sérieuses. Le gentil prince Anthony aux yeux bleus, je le trouvais niais. » Et maintenant que j’ai grandi, dans les comédies romantiques, c’est le vilain qui me plait ! Dan Bridget Jones par exemple, c’est Daniel C, ce menteur dragueur invétéré qui me ferait courir et pas Mark Darcy le bon futur mari. Et dans la vraie vie « je ne le fais pas exprès, mon coeur palpite de suite pour les types un peu volage, celui qui va me glisser entre les doigts, me rappeler quand ça lui chantera, me faire passer des soirées à vérifier anxieuse mon téléphone silencieux des soirées entières. Il y a quelques années, j’ai eu l’opportunité de faire ma vie avec un vrai gentil. Mais je m’ennuyais à l’idée qu’il n’y aucun défi ! ». 

On confond aussi amour avec défi

Pourtant, s’aimer, c’est se faire du bien, c’est fabriquer son bonheur :

Lorsqu’on est dans le défi et non dans l’amour, dans le fameux « suis-moi je te fuis, fuis-moi je te fuis » on se situe dans une relation passionnelle ayant peu d’avenir à long terme. Si on multiplie les relations amoureuses toxiques qui font mal, de défi et non d’amour, si seuls les hommes ne nous aimant pas nous séduisent, il faut s’interroger sur ce que l’on cherche vraiment.  

James bond, exemple de bad boy irrésistible …

Agnès Love Coach : « La plupart du temps, les femmes qui craquent systématiquement pour celui qui ne leur conviendra pas ont passé leur enfance à se battre pour obtenir de l’amour et pensent donc inconsciemment qu’elle ne peuvent aimer et être aimées que dans un esprit de conquête »

Sylvie 38 ans, championne du monde des choix amoureux toxiques.

Elle a compris au cours de nos séances de coaching qu’en essayant toujours de conquérir ce garçon que tout le monde essaie d’apprivoiser elle tentait de se rassurer sur son propre cas. « Je reconnais aujourd’hui qu’il y avait quelque chose de très narcissique dans ma démarche. Comme je n’arrivais pas à m’affirmer dans ma vie, être l’amoureuse du bad boy cool me donnait une stature. Pourtant, en réalité j’étais son ombre.« 

La faute à notre ovulation ?

Selon une étude, lorsque les femmes sont en période d’ovulation, elles se sentiraient plus attirées par les beaux parleurs, ces hommes qu’elles rejetteraient hors ovulation. Inconsciemment, ces hormones associées à la fertilité les conduiraient à s’illusionner sur ce type d’hommes et imaginent qu’ils pourraient être des partenaires attentionnés, de bons pères, sans s’interroger sur leur fiabilité…

 » Il va changer avec moi « 

Pourquoi on reste alors qu’il nous fait souffrir ?

Géraldine nous raconte : « Quand je suis sortie avec Franck, sorte de chef de bande, je m’étais inventée que je le changerais, qu’il cesserait d’être cet écorché vif. J’ai mis plus de quatre ans à comprendre que je me racontais un film car non seulement je ne l’ai pas changé mais je me suis aperçue en vivant avec lui qu’il n’était pas si séduisant, à plus de 40 ans, avec sa vieille Jaguar et ses journées passées au café branché de notre quartier plutôt qu’à chercher un emploi. Et vivre avec lui avec la peur incessante qu’il me quitte, c’était épuisant psychologiquement. »  

Aujourd’hui, Géraldine vit des heures tranquilles avec son nouvel amoureux beaucoup moins bad boy mais attentionné et tendre et surtout qui sait exactement ce qu’il veut pour leur couple. Elle découvre à quel point c’est bon d’avoir confiance, de ne plus s’angoisser à imaginer l’annonce que « c’est terminé », qu’il a « trouvé mieux ailleurs ». Son quotidien est devenu doux et reposant.  

La gentillesse, une qualité pourtant désirable

Je conseille souvent aux femmes attirées par les bad boys de se tourner plutôt vers un gentil mais avec du caractère. Je constate que ce que les femmes n’aiment pas, en réalité, c’est l’incapacité à prendre des initiatives ou des décisions, la mollesse en somme…
La gentillesse, la tendresse, l’honnêteté sont en réalité des qualités hautement recherchées par toutes les femmes !

Agnès Love Coach

« Il faut se vouloir du bien en amour ! L’homme qui vous rendra heureuse n’est pas celui que l’on remarque en premier, mais celui qui VOUS remarquera

Conclusion :

Et si la maturité amoureuse était de désirer quelqu’un qui nous fait du bien ? Vous pouvez lire : Comment bien commencer une histoire d’amour ?

Vous êtes « abonné » aux bad boys ? Faisons le point ensemble et trouvons l’homme qui vous correspond !

close
Agnès love coach

Inscrivez-vous à ma newsletter, et recevez mes conseils gratuitement !

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables !