Agnès Love coach

NOUVEAU ! Sauver votre couple ! Le guide des 20 conseils pour un couple heureux et durable

Comment gérer un égocentrique en amour ?

Un partenaire égocentrique se reconnait à sa tendance à dire « Moi, je », à vous interrompre pour parler de lui. Il se montre plutôt charmant, parfois même gentil mais arrogant, il ne vous écoute pas et vous avez le sentiment de ne plus exister, car vos besoins, vos soucis, vos doutes semblent n’avoir aucune valeur et aucune importance pour lui. Pourquoi est-on égocentrique et comment gérer un partenaire égocentrique ?

On nait égocentrique ou on le devient ?

Commençons par comprendre l’égocentrisme.

L’égocentrisme est un trait de personnalité. Il n’existe donc aucun remède miracle pour vaincre cette attitude toxique dans les relations interpersonnelles ou amoureuses. Le narcissisme est pourtant une étape essentielle chez l’enfant. Vers 4 ans, apparait l’empathie cognitive : les enfants peuvent se mettre intellectuellement à la place de l’autre puis l’empathie mature (vers 8-12 ans) leur permet de se mettre émotionnellement à leur place.

Explications d’une psy pour enfant :

L’empathie est un sentiment intuitif et non pas quelque chose que l’on doit apprendre aux enfants en voulant calmer leur violence naturelle. Au contraire, il a été démontré que les comportements agressifs de même que de nombreuses pathologies psychologiques se développaient plus facilement à la suite d’une enfance stressante ou de maltraitances. La reproduction (par mimétisme) des comportements des parents se retrouve très souvent chez les enfants. C’est pourquoi l’empathie constitue un élément clé de réussite pour favoriser l’émergence d’une société au sein de laquelle chaque citoyen développe un comportement prosocial et pacifié.

À l’heure actuelle, beaucoup de recherches disent que la majorité des maladies psychiatriques sont dues à des modifications cérébrales dues au stress et à la maltraitance de la petite enfance. On sait comment ça marche au niveau biologique. Donc ne pas donner d’empathie à un enfant a des conséquences redoutables. Ça modifierait l’apprentissage, et ça modifierait aussi le comportement. Beaucoup d’adultes se plaignent des enfants agressifs à l’école, et de la délinquance, eh bien si les enfants recevaient de l’empathie à la naissance et pendant la petite enfance, ils ne deviendraient pas agressifs, ils ne deviendraient pas délinquants. Plus l’enfant reçoit d’empathie pendant la petite enfance, plus l’enfant devient empathique et l’inverse est vrai également.

C’est pourquoi une éducation empathique est essentielle au bon développement de l’enfant. Cela lui permet d’acquérir un sens moral, de comprendre les contraintes de l’autre, d’aborder sereinement sa relation avec autrui, de réguler ses émotions, d’apprendre à développer ses talents et à aimer. Au contraire, la violence éducative ordinaire fait de gros dégâts dans les familles, en limitant notamment la capacité des enfants à ressentir une bonne et juste estime de soi et à éprouver de l’empathie et de la confiance pour les autres. En cautionnant l’usage de la force et de la contrainte, la violence éducative ordinaire entraine les générations à perpétuer la tragédie des rapports de force.

Dr Catherine Gueguen, psychiatre pour enfant

L’égocentrisme et les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont accentué et démultiplié la tendance au nombrilisme : une étude de 2017 menée à l’université d’Arizona a démontré qu’une majorité de photos postées sur Instagram étaient des « selfies », sans pour autant que ce contenu soit pourvoyeur d’abonnés et de reconnaissance.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, bon nombre d’égocentriques manquent d’estime de soi, dont l’origine serait le manque d’affection qu’ils auraient subi durant leurs enfances.

Agnès Love Coach

Comment reconnaître une personne égocentrique ?

Il y a autant de femmes égocentriques que d’hommes.
  • Un manque d’empathie manifeste : l’égocentrique ne sera pas capable de raisonner et ressentir au-delà de sa propre existence. Elle est enfermée dans sa propre bulle, complètement hermétique du reste du monde. Tout ce qu’il ou elle fera aura pour unique objectif son propre bien-être. Les relations sociales et personnelles seront très compliquées, car l’égocentrique pense que tout le monde doit agir et penser comme lui ou elle.
  • La recherche constante de succès : par nature, l’égocentrique voudra briller partout où il lui est possible de briller, alors même que certains des buts qu’il vise sont irréalisables.
  • Le manque d’estime personnelle : cette propension à toujours parler de soi cache bien souvent un mal-être affectif. Ici, l’égocentrisme sera perçu par les psychologues comme une stratégie inconsciente de protection de la réalité, en conservant une bonne image de soi auprès des autres.
  • La recherche du compliment : l’égocentrique se nourrit des flatteries et de l’admiration des autres. Il fera tout pour attirer les projecteurs vers lui. De plus, il tentera de contrôler son entourage proche, en l’influençant dans ses opinions, ses idées et ses actions.
  • La manipulation : c’est un point qui distingue l’égoïste de l’égocentrique. Tandis que l’égoïste n’a besoin de personne pour se satisfaire, l’égocentrique dépendra toujours des autres, puisque son estime ne se forge qu’à travers leurs regards. Il ne s’intéressera aux autres qu’en échange de quelque chose.

Les caractéristiques d’un partenaire égocentrique

Un partenaire égocentrique, appelé également narcissique, a une très haute opinion de lui-même. Il aime parler de lui et de tous les problèmes qu’il rencontre. En revanche, il ne vous écoute pas et trouve toujours une parade afin de parler de lui lorsque vous êtes en train de lui raconter quelque chose. Face à ce compagnon, vous avez le sentiment de ne plus exister, car vos besoins, vos soucis, vos doutes n’ont aucune valeur et aucune importance pour lui. De plus, si votre conjoint est un égocentrique, il va exiger beaucoup de vous, vous blâmer et vous dévaloriser. S’il émet des critiques sur vous, il ne supporte pas que vous puissiez émettre un seul jugement sur lui. Il sait vous faire culpabiliser et se faire passer pour une victime. Cependant, tout cela cache un manque d’estime de soi et une identité fragile où l’égocentrique doute beaucoup de lui et a besoin d’être aimé, même si, lui, n’aime pas les autres.

Peut-on vivre avec un partenaire égocentrique ?

Les personnes égocentriques se révèlent souvent difficiles à gérer. Leur problème ? Tout ramener à elles.  Contrairement à une personne égoïste, l’égocentrique sera persuadé que son attitude, ses jugements, son comportement et ses solutions sont les seules valables. Mais oui il est possible de vivre avec une personne égocentrique même si cela s’avère compliqué.

Agnès Love Coach

Comment vivre avec un conjoint égocentrique ?

Pour commencer, vous devez connaître la vulnérabilité de votre conjoint afin d’être plus tolérante face à ses attitudes narcissiques. L’empathie constante doit être votre meilleure arme afin de le comprendre. En revanche, tout en étant plus tolérant.e, vous devez vous affirmer et lui montrer les effets qu’a son comportement sur ses proches. Même si son attitude égocentrique vous est difficile à supporter, vous devez prendre sur vous et essayer de ne pas vous opposer à lui, car la tension va monter. Par ailleurs, lorsque vous le trouvez sincère, montrez-lui que vous approuvez son comportement. Enfin, vivre avec un égocentrique, c’est aussi accepter qu’il détienne toujours le premier rôle et vous faire discrète sur vos réussites et avantages afin qu’il ne ressente pas un sentiment d’injustice qui peut avoir des répercussions sur votre couple.

Une personne égocentrique a également souvent l’impression d’être quelqu’un d’extrêmement généreux qui donne sans recevoir en retour. C’est à ce moment précis qu’une forme de révélation semble lui tomber sur la tête : il décide que, désormais, c’est son bonheur qu’il fera passer avant les autres. Il devient donc à ce moment précis égocentrique.

Ce que l’individu égocentrique ne perçoit pas, c’est bien que les autres, eux, n’ont jamais véritablement ressenti de soutien de sa part. Du moins, pas un soutien réel, exclusivement tourné vers eux. Alors quand on partage la vie d’une personne égocentrique, il n’est pas toujours simple de la comprendre et de gérer ses comportements excessifs.

Agnès Love Coach

5 pistes pour gérer un partenaire égocentrique :

Pour vous aider à trouver des solutions, voici quelques petits conseils : Commencez par ne pas oublier qu’une personne égocentrique est une personne fragile et blessée (carence affective). Apprivoisez une personne narcissique demande beaucoup d’empathie et c’est très difficile sur la durée.

1. Flattez le !

C’est un peu l’ironie du sort, me direz-vous. Et pourtant pas tant que ça ! En flattant son égo, l’égocentrique va se sentir en confiance et arriver au but qu’il souhaitait atteindre. Il va se sentir confiant et gagner une forme d’amour propre qu’il n’a pas. Ainsi il va finir par comprendre que tout va bien et se sentira rassuré. Il va alors arrêter de ramener les choses à lui.

2. Soyez compatissant.e

Lorsqu’il se trouve en situation de crise, rassurez-le en lui soufflant des mots doux, et mettez-vous à sa place. Dites- lui que vous le comprenez. Il se verra alors rassuré et soulagé.

3. Faites preuve de bienveillance

Quand on partage la vie d’un égocentrique, il faut savoir faire preuve de patience. Mais surtout de bienveillance et de tolérance, car la difficulté première réside dans le fait que l’égocentrisme est un mal-être profond, qui n’est pas simple à guérir.

4. Apprenez à l’écouter

Une fois rentré du boulot et passé à table, il raconte sa journée et tous ses ennuis. Vous l’écoutez sans broncher, mais n’en pensez pas moins. Et quand vous essayez d’en placer une, il finit toujours par revenir vers quelque chose qui le concerne lui. Alors pour essayer d’en venir à une conversation commune, parlez lui de quelque chose qui vous lie tous les deux et que vous partagez, afin qu’il ne tourne pas les choses autour de sa personne.

5. Apprenez lui à ne pas attendre de réciprocité

Lorsqu’il fait preuve de générosité auprès de vous, remerciez-le en l’embrassant. Un égocentrique a besoin d’encouragement. Mais rien de plus. Il faut qu’il comprenne que la générosité n’attend rien en retour.

Agir face à la personnalité égocentrique pour qu’elle ne vous détruise pas

Face à une personnalité égocentrique, les rapports sont difficiles, les membres de la famille souffrent et les vies de couple et de famille peuvent être insoutenables sur la durée. L’égocentrique vit en oubliant l’autre, ce qui est donc un obstacle à une relation de couple et à une vie de famille. Vous devez dans ce cas convaincre votre conjoint de consulter un psychologue. Ce dernier peut l’aider à identifier les manques et les souffrances à l’origine de son trouble narcissique afin de lui permettre de se rebâtir et de trouver du plaisir à vivre des relations positives avec autrui, même si cela s’avère très long et compliqué selon le degré d’égocentrisme. Si, après de multiples tentatives et un suivi psychologique, rien n’y fait et que cette vie n’est plus possible pour vous, vous devez prendre la décision de quitter votre conjoint pour votre bien-être et celui de vos enfants si vous en avez eu avec lui.

Égocentrique et égoïste : quelles différences ?

Pourquoi sommes-nous égocentriques ?

Il existe différents degrés d’égocentrisme plus ou moins envahissants au quotidien. On ne naît pas égocentrique, on le devient. Plusieurs hypothèses ont été avancées par les spécialistes pour expliquer l’égocentrisme :

  • Un manque d’affection et/ou de reconnaissance durant l’enfance. Leur égo n’ayant pas été nourri étant petit, les personnes égocentriques recherchent toujours l’approbation et l’attention des autres. Elles n’hésiteront pas à adopter des attitudes exubérantes ou à séduire.
  • Un manque de confiance en soi et d’estime de soi. Par peur d’être abandonnés car ils se sous-estiment, les égocentriques aiment faire croire qu’ils valent plus que les autres en se mettant sans cesse en avant.
  • Des traumatismes psychologiques qui sont survenus dans l’enfance et qui ont bloqué l’évolution de la personne. Tous les enfants ont une part d’égocentrisme dans le sens où ils aiment recevoir toute l’attention des adultes car ils sentent qu’ils sont importants à leurs yeux. Mais en grandissant, les personnes tendent vers plus d’altruisme. Malheureusement, cette évolution normale peut être entravée par un traumatisme qui aura pour conséquence de figer le psychisme de la personne qui l’a subi.

Conclusion

C’est à vous de choisir si vous voulez ou non construire ou poursuivre une relation avec un.e égocentrique. Car finalement tout dépend de ce que vous êtes capable ou avez envie de donner ou d’accepter. Tout est finalement une question de limites personnelles.

A NOTER : Si vous aussi vous vous êtes reconnu.e égocentrique (c’est à dire que vous attendez être payé de vos actions ou mots empathiques), vous n’arriverez malheureusement pas à construire une relation saine avec un.e égocentrique. Lire : Comment et pourquoi une relation devient toxique ?

Vous pensez que votre partenaire est égocentrique et vous doutez de poursuivre la relation ? Parlons en ensemble !

Inscrivez-vous à ma newsletter

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.