« Merci maman d’avoir divorcé » Pauline

29 mars 1993. Ma fille Pauline naît. Elle a 17 ans quand je décide de demander le divorce, après plus de 25 ans de mariage avec son papa. Aujourd’hui elle a 27 ans et c’est une femme. Elle nous raconte. Un témoignage touchant qui aidera sans doute certain(e)s à se décider à passer le cap difficile d’une rupture. En assumant sa mauvaise conscience. Quitter. Se libérer. Pour son bonheur futur à Soi, pour celui de l’homme ou la femme qu’on a aimé et pour ses enfants. Douloureux mais salutaire. Agnès. Pour vous, voici sa lettre touchante et éclairante :

Pauline et moi, Agnès. 1997

Enfant de divorcés.

Je m’appelle Pauline. Et Agnès (Love Coach), c’est ma maman.

Ma mère, je l’ai toujours admirée : pour son intelligence, sa créativité, sa douceur, sa force d’indépendance, sa sincérité. Pour sa capacité à toujours se relever.

Et puis il y a eu ce matin. Cet appel. J’avais 17 ans. Mais qu’on ait 5, 13 ou même 45 ans, ce coup de fil… c’est tout votre petit monde qui s’écroule. Plus rien ne sera jamais comme avant. C’est l’état de choc. Celui où vous êtes incapable de répondre quoi que ce soit.

Car quoi qu’on en dise, un divorce est un deuil. Ca prend du temps pour aller mieux.

Et quoi qu’on en dise, un divorce est encore plus compliqué quand on a des enfants.

Que vont-ils en penser ? Vont-ils nous en vouloir ? Vont-ils en souffrir ?

Oui, on en souffre évidemment. Mais pendant un temps seulement. Oui, on vous en veut à vous, les parents.

Pourtant… Vous faites aussi un formidable cadeau à vos enfants.

Aujourd’hui, j’ai 27 ans. Et je ne remercierai jamais assez ma maman d’avoir divorcé.

Parce que ma mère a été honnête : elle a tout essayé, plus rien ne marchait. Elle a eu l’honnêteté – plutôt que ces couples qui n’ont plus rien à se dire au restaurant, qui ne font plus l’amour, qui parfois même finissent par se détester – de dire à mon père qu’elle ne l’aimait plus.

Parce qu’elle a offert à mon père un nouveau chapitre dans sa vie. Parce qu’elle reconnaît sincèrement que mon papa est quelqu’un de bien, et que tout le monde mérite d’être aimé sincèrement.

Ma mère m’a donné le plus beau des exemples et cela me suivra pour toujours dans ma vie d’adulte.

Le divorce n’est pas un échec, le divorce est la dernière preuve d’amour que l’on fait à l’autre. Le divorce est une preuve de respect. L’occasion pour les deux d’être aimés de nouveau, de se réinventer.

N’ayez pas peur de divorcer pour vos enfants. Ne les prenez pas pour plus naïfs qu’ils ne sont. Ne pensez pas que vous les préservez en restant. Rester et ne plus s’aimer, c’est donner l’exemple d’un couple triste et fané. La réussite d’un couple ne se mesure pas à sa longévité. Un divorce n’effacera pas de la tête de vos enfants tous les bons moments, les fous-rires, les sorties, les câlins.

Et si la situation à la maison est vraiment pourrie, vous serez surprise de la réponse de vos enfants. Car il y a aussi, de fortes chances qu’ils vous remercient.

Aujourd’hui, j’ai la chance d’avoir des beaux parents exceptionnels. Ma mère a retrouvé l’amour, mon père aussi. Et cela faisait longtemps que je ne les avais pas vus aussi heureux.

Je me suis mariée il y a un an et je sais que je divorcerai peut-être. Mais je n’ai plus peur et je suis en paix. Parce que j’ai compris que le plus important c’est de s’aimer comme des fous et que rien n’est acquis. Que l’amour s’entretient et que si vraiment, plus rien ne va et qu’on a tout essayé, on peut partir.

Alors Merci maman. Tu ne t’en doutais pas, mais tu n’as fais que des gagnants.

Pauline

2 réflexions sur “« Merci maman d’avoir divorcé » Pauline”

    1. Avec le temps…. vous voyez ! et si vous respectez le papa et que votre fille sait qu’il n’y a plus d’amour, elle comprendra et finira par accepter et comprendre ce divorce. Mais je suis certaine que vous le savez et que vous gérer très bien…. il n’y a aucune raison. Je vous souhaite plein de bonheur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :