Agnès Love coach

évitant

La personnalité évitante

La personne évitante : Voici ses traits de caractère (qui peuvent se cumuler selon les personnes) :

– L’évitant est mal à l’aise dans ses relations amicales et/ou intimes. Il déteste l’idée de dépendre de quelqu’un (émotionnellement ou même financièrement). Il redoute la proximité, vit mal la relation intime et tout lien de dépendance.
– La personne évitante se plaint souvent du fait que son partenaire désire une relation plus intime que celle à laquelle il est prêt.
– Il ne se livre pas facilement.
– Il a la conviction que l’amour « romantique » n’est pas durable.
– Pour lui, l’indépendance et l’autosuffisance sont primordiales.
– Plus son stress et son angoisse sont élevés, moins il recherche le soutien du partenaire, même si ce soutien le rassure. De même, il ne soutient pas son partenaire.

La façon d’agir très caractéristique d’une personnalité évitante :


– Un partenaire évitant donne peu et demande peu, fuit l’intimité et adopte des stratégies défensives.
– L’évitant recherche la solitude, même si pourtant paradoxalement il la vit mal.
– L’intimité affective, les effusions, le contact physique le mettent mal à l’aise. Il ne s’épanche pas, il ne supporte pas de voir pleurer ou crier.
– Il rompt souvent de façon abrupte, du jour au lendemain ; mais il peut également manifester tout à coup, sans raison préalable et durant une courte période, un malaise intérieur avant de passer à l’acte (En fait, il pèse le pour et le contre de sa décision et incite l’autre à rompre à sa place).

Voici quelques autres aspects de la personnalité évitante :


– Un partenaire évitant présente très souvent des structures cognitives rigides : il ne remet jamais ses idées en question.
– N’étant pas à l’aise dans l’intimité et la dépendance : la tendresse le gêne. Il a du mal à montrer et exprimer ses sentiments.
– Quand elle est en couple, la personne évitante fuit l’engagement : elle met en place certaines barrières émotionnelles pour ne pas se livrer totalement : la colère ; le silence ; les distractions (jeux, lecture, téléphone), et même parfois jusqu’à l’infidélité. L’infidélité lui permet de ne pas dépendre entièrement de sa relation officielle. Quand elle dépend trop de son partenaire ou quand elle est trop stressée, la personne évitante se sent prisonnière au sein du couple. Alors elle va voir ailleurs mais pas forcément fréquemment car pour elle, paradoxalement, le couple reste le couple.
– L’évitant redoute par-dessus l’étouffement de la personne qu’il aime, d’où une des raisons de son infidélité.
– Il a souvent eu une relation fusionnelle avec ses parents. Petit, il a constamment craint qu’on l’abandonne. D’où la certitude que dépendre émotionnellement de quelqu’un est dangereux, et sa volonté de ne pas mettre « tous ses œufs dans le même panier ». (Il vit l’intimité physique et émotionnelle comme une menace. Car, comme il redoute l’abandon, il a besoin de quelqu’un qui soit proche et distant à la fois. Vivre en couple avec un autre partenaire évitant est un compromis qui peut fonctionner pour lui. C’est pour cela qu il pourra se tourner également vers un « anxieux » (un dépendant affectif par exemple), car il a malgré tout « besoin » de son partenaire à cause de sa crainte d’être abandonné.
– Il peut parfois faire des crises d’agressivité à cause des émotions qu’il refoule jusqu’au craquage.

« Le PARADOXE DRAMATIQUE de l’évitant :

Il désire ardemment l’intimité autant qu’il la redoute.« 

Agnès Love Coach

L’évitant semble paradoxal, et pourtant :


Ses parents lui ont souvent enseigné des règles rigides, et il a la volonté d’échapper à toute forme d’un contrôle qu’il désire pourtant au fond. Il aime qu’on « soit sur son dos » et il ne se sent aimé que s’il est harcelé, tandis qu’il ne répond à ce harcèlement que par la fuite, pour s’assurer qu’il va se poursuivre. C’est ce qui explique qu’il est sans cesse dans le schéma du « suis moi je te fuis, fuis moi je te suis ». Il a tendance à harcèler quand il n’est plus « harcelé », puis il se dérobe quand il tient « sa proie ».

Voici 3 conseils très efficaces pour gérer un partenaire évitant


Si votre partenaire évite l’intimité émotionnelle et est difficile à connecter, vous pouvez vous sentir frustré et même commencer à douter de votre valeur dans la relation. Avec un partenaire évitant, il est vraiment important de se rappeler que ses actions ne reflètent pas qui vous êtes en tant que personne. Il y a des mesures que vous pouvez prendre pour l’encourager à partager avec vous et passer du temps ensemble (tout en vous assurant de prendre soin de vos propres besoins émotionnels).

MAIS Attention : Il faudra du travail- DES DEUX COTES – pour cultiver une relation saine, mais cela reste (difficile mais) possible.

1: Comprendre et communiquer avec votre partenaire évitant

Soyez direct et dites à votre partenaire ce que vous attendez de lui. Je rappelle que votre partenaire ne peut pas deviner clairement ce que vous souhaitez alors évitez de donner des indices par vos actes passifs-agressifs et évitez de souhaiter que votre partenaire prenne simplement des initiatives dans votre relation. Si vous êtes engagé envers quelqu’un avec un style d’attachement évitant, exprimez vos besoins émotionnels.

Exemple : vous souhaitez peut-être que votre partenaire initie plus de soirées, de rendez-vous. Exprimez vous ainsi : «Je me sentirais aimé si tu proposais au moins une soirée pour nous chaque mois.» ou «Je sais que tu aimes passer du temps seul, et je respecte cela. Mais nous devons également passer du temps ensemble si on est un couple, non ? Que penses tu si on prévoyait un rendez-vous ensemble tous les vendredis soir? »

Si vous avez eu une journée difficile et que vous avez besoin d’en parler à avec votre partenaire, exprimez le clairement : «J’ai eu une mauvaise journée et je veux en parler avec toi.»

À propos du style d’attachement évitant :

Ces personnes peuvent ne pas aimer passer du temps en groupe et être souvent «trop occupés» pour voir les autres. Ils peuvent croire qu’ils n’ont pas besoin des autres pour se connecter et ont du mal à montrer leurs vulnérabilités.
Conseil : Donnez à votre partenaire beaucoup d’espace plutôt que de le pourchasser. Car si vous courrez trop après lui, il risque de se distancer encore plus et refuser de communiquer avec vous. Il pourrait interpréter votre désir d’intimité comme une menace pour son autonomie et décider de ne pas se rapprocher de vous. Lorsque vous voulez lui parler, essayez de le faire lorsque votre partenaire se sent en sécurité, calme et non pendant une dispute ou une période stressante.

Pour votre santé mentale, il est très important que vous vous appuyiez sur vos propres ressources et soutiens émotionnels. Puisque vous ne pouvez pas beaucoup compter sur votre partenaire, assurez-vous de cultiver d’autres liens, des amitiés solides.


Concentrez-vous à comprendre votre partenaire plutôt que d’essayer de le changer. Votre partenaire doit décider de changer tout seul. L’encourager, le cajoler ne fonctionnera pas (surtout s’il n’a pas encore compris – par lui même – les raisons de son style d’attachement). Si vous êtes frustré que votre partenaire ne veut pas sortir tous les soirs du week-end, évitez de le culpabiliser en le forçant à passer plus de temps avec vous. Au contraire, prenez du recul et proposer lui de le laisser seul pour respecter son besoin de se sentir en sécurité.

Agnès Love Coach

Pour construire une relation avec un évitant ,vous aurez besoin de sérieusement renforcer votre estime de vous car il est souvent tentant de penser à des choses comme: « Il ne veut pas passer du temps avec moi, je dois l’ennuyer…» Ne vous blâmez pas ! Vous n’êtes pas responsable de son style d’attachement. Il fonctionne(rait) de la même manière dans toutes ses relations.

2 : Favoriser l’intimité avec votre partenaire évitant

Soyez affectueux envers votre partenaire en paroles et en actions. (Exemple : Essayez de toucher l’épaule de votre partenaire lorsque vous passez ou embrassez le sommet de sa tête de façon inattendue). Offrez lui son dessert préféré acheté sur le chemin du retour du travail ou levez-vous tôt pour lui préparer son café. Dites-lui le trouver beau ou quand vous êtes impressionné par quelque chose qu’il a fait. Pensez aux petites choses que vous pouvez faire chaque jour pour montrer à votre partenaire que vous vous souciez de lui. Cela vous aidera à faire tomber les barrières qu’il a construites en raison de sa peur du rejet.

Il peut être très difficile de donner émotionnellement à un partenaire fermé ou en retrait. Prenons rendez-vous si vous voulez que je vous aide à maintenir des limites saines pour vous-même sans vous blesser.

-Respectez vos promesses pour lui montrer que vous êtes fiable et digne de confiance. Car, qu’il l’admette ou pas, un partenaire est souvent observateur de votre fiabilité. Alors faites toujours ce que vous dites pour construire une base solide de confiance indispensable pour votre relation. Par exemple, si vous dites que vous allez préparer le dîner, assurez-vous de le faire vraiment. Cela peut sembler basique, mais ne pas accomplir une petite tâche peut amener un partenaire évitant à penser que vous n’êtes pas fiable, donc non digne de confiance pour une relation amoureuse.

-Fêtez les moments importants pour renforcer votre intimité. Il peut être souvent tentant de ne pas le faire trop concentré que vous êtes sur les choses qui vous déplaisent dans votre relation, mais cela aura un impact négatif sur votre relation. Alors, n’hésitez jamais si vous ou votre partenaire avez eu une semaine difficile au travail, à l’inviter à sortir boire un verre ou aller dîner ensemble fêter cette fin de semaine.

-Positivez ! Essayez de prêter attention aux choses que votre partenaire fait pour vous – ses compliments, préparer un repas, faire le ménage, etc… ou tout autre petite tâche.

-Trouvez vous une activité partagée. Une relation saine consiste à passer du temps ensemble, et cela est vrai aussi pour votre partenaire évitant. Même s’il apprécie le temps seul, il faut conserver absolument des moments à deux dans votre relation. Regarder une série Netflix ensemble chaque soir est un moyen simple de se connecter. Rester connectés ne nécessite pas « d’engagement » hors de la maison.

3 : Répondre à vos propres besoins émotionnels

-Cultivez des amitiés saines qui vous soutiennent et avec qui vous pouvez partager vos émotions. Car si votre partenaire aime passer beaucoup de temps seul, vous vous sentirez moins frustré si vous avez des personnes dans votre vie avec lesquelles vous pouvez communiquer régulièrement.

-Investissez du temps à vos passe-temps. Votre relation avec votre partenaire est importante, mais il est également important que vous conserviez du temps indépendamment d’eux. Faites de vous-même une priorité et programmez des activités quotidiennes ou hebdomadaires à faire les choses que vous aimez.

-Inscrivez vous à un cours pour apprendre quelque chose de nouveau ou cultivez les compétences que vous avez déjà. Le double avantage d’avoir des passe-temps est que 1. c’est bon pour votre santé émotionnelle et 2. C’est bon pour votre relation. Lorsque votre partenaire évitant vous voit faire des choses par vous-même au lieu de compter sur lui pour répondre à plusieurs de vos besoins, il va se détendre et se sentira en sécurité et en confiance avec vous. (Même s’il ne le dit pas !)

Attention, si vous souffrez de la distance de votre partenaire évitant :

Si votre relation est difficile : Communiquez vos limites à votre partenaire et respectez-les. (Bien sur, vos limites peuvent différer en fonction de votre relation, et vous seul pouvez déterminer ce qui est le plus important pour votre santé émotionnelle). Par exemple, si vous êtes triste voir blessée de rentrer à la maison sans être accueilli par votre partenaire, exprimez lui clairement.

-Si après avoir exprimé clairement vos besoins et vos limites votre partenaire continue d’agir sans en tenir compte du tout, reconnaissez alors la toxicité et commencez à envisager de mettre fin à la relation. Car si votre partenaire ignore continuellement vos besoins, il se peut qu’il ne soit tout simplement pas disposé à regarder en face son souci d’attachement évitant et donc incapable de construire quelconque relation amoureuse.

-Oui choisir et décider de mettre fin à une relation est une décision très difficile. Vous pouvez craindre de culpabiliser du rejet et de l’abandon que vous allez imposer à votre partenaire. Vous pouvez également craindre de vous retrouver seul et de devoir, plus tard, recommencer tous vos efforts avec quelqu’un de nouveau. Ce sont des craintes légitimes et très courantes. Mais dans cette situation, n’oubliez jamais que vous méritez vivre une relation aimante et solidaire. Passez vous toujours en priorité. Votre partenaire a(ura les ressources en lui nécessaires (comme tout le monde) pour s’en sortir, faites lui confiance !

Conclusion :


Construire une relation sereine avec ce type de personnalité est malgré tout extrêmement compliqué. Alors un conseil : avant de vous engager, recentrez-vous sur vous-même et sur ce que vous souhaitez vraiment et ce dont vous avez besoin. Il existe des moyens ultra-efficaces pour ne pas entrer dans une relation instable pour de « mauvaises » raisons. Car avec un personne évitante, vous êtes condamné à être sans cesse bousculé, en situation d’insécurité, d’incertitude et de fragilité. Vous avez besoin d’aide pour y voir plus clair ?

close

Inscrivez-vous à ma newsletter

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez chaque semaine de nouveaux articles.