Agnès Love coach

Madame Figaro. Peut-on tromper «juste un peu» ?

Par Caroline Lumet

Flirter, échanger des textos avec un autre… Peut-on tromper «juste un peu» ? J’interviens dans ce papier du Figaro sur les micro-infidélités. Je vous laisse le découvrir : ENQUÊTE : Est-ce que parler, c’est tromper ? Y a-t-il des degrés en termes d’infidélités ? Flirter par SMS, partager des photos, ou un verre… Où placer le curseur de la trahison ?

Avant de s’installer avec Iris, Samuel, 35 ans aujourd’hui, était un « dragueur invétéré », selon ses propres termes. Il a toujours aimé séduire, voir une étincelle s’allumer dans le regard des femmes. «Sans aller jusqu’à multiplier les conquêtes, car je m’arrêtais bien souvent à ce stade du jeu de charme», tient-il à préciser. Il y a quatre ans, il a rangé ses phrases d’approche et réservé à Iris le monopole de ses sourires. Mais chassez le naturel…

Après plus de trois ans d’exclusivité, ce réalisateur croise la route de Sophie sur un tournage de publicité. Un petit compliment par-ci, sa viennoiserie préférée par-là. Des messages professionnels ponctués de petits mots ambigus. Le projet sur lequel ils travaillent se termine, mais les échanges de textos, eux, perdurent. Et l’ambiguïté s’envole. «Ça reste purement platonique : on n’échange aucune photo et on ne se retrouve pas IRL (in real Life, NDLR). Ça ne met aucunement mon couple en danger . C’est un jeu innocent qui booste surtout mon ego», assure Samuel. Iris serait-elle du même avis ? «Je ne suis pas sûr qu’on place la barre au même niveau», reconnaît-il

Pour lire l’intégralité de l’article, merci de vous rendre sur Madame Figaro en suivant ce lien :

Par Caroline Lumet

Vous souffrez de subir les micro infidélité de votre partenaire ? Ou vous-même êtes celui qui soit disant « flirt » dans le dos de votre partenaire jaloux ? Faisons le point ensemble !

close

Inscrivez-vous à ma newsletter

Nous promettons de ne jamais vous envoyer de messages indésirables ! Jetez un œil à notre Politique de confidentialité pour plus d’informations.